Rappel des Grands Principes d’Action Biosphère Pour Demain.

Nous avons pour toutes les actions passées, présentes et futures des principes intangibles.

Des principes de bâtisseurs qui n’ont pas de temps à perdre pour demander des poursuites judiciaires ou des enquêtes sur tel ou tel organisme ou personnalité.

Nous refusons également des actions négatives comme le boycott ou bien sûr des manifestations de rue.

Nous voulons juste que les entreprises personnes dans leur ensemble et particulièrement celles concernées par nos actions prennent dans un délai relativement bref (une ou deux années) l’engagement d’adopter un comportement en accord avec le respect des fonctionnements démocratiques les plus élaborés (fraternité, liberté, égalité) de la Société du Troisième Millénaire.

Même si ce plan de réformes s’étale sur un, deux voire trois décennies, l’important est de manifester réellement cette volonté pour rassurer sa clientèle et ses investisseurs soucieux de vivre dans une autre société que celle dans laquelle nous survivons actuellement.

Nous comptons surtout sur la volonté des dirigeants et/ou des actionnaires imprégnés par la volonté citoyenne de bâtir une nouvelle façon de gérer l’activité ou pour les humains.


La satellisation est encore et toujours une option bénéfique pour l’ensemble des acteurs ayant une responsabilité dans la société, la clientèle et les citoyens des pays où est générée l’activité.

Comme pour les institutions ou les entreprises grandir ne veut pas dire obligatoirement grossir.

Tout le monde sait maintenant que l’obésité est une maladie.

Très rapidement les entités concernées par nos premières activités, si elles sont gérées de manière dynamique et efficaces comprendront que finalement ce que notre démarche probablement interprétée au départ comme une action hostile peut se transformer en un formidable accélérateur d’activité dans la Société du Troisième Millénaire qui se dessine.

Il faudra que chaque satellite de la Société ait suffisamment d’autonomie pour régler ses problèmes avec l’État dans lequel elle a des activités. Elle pourra également faire faillite si ses activités ont été mal menées.

Ainsi on peut envisager la création de 5000 nouvelles banques en Europe et 10000 dans le monde à partir des réseaux existants. Banques qui retrouveront les principes fondamentaux de leur activité: gestion des biens de leurs clients et promotion de l’activité économique.


 

APPLE, TOTAL et la BRI(Banque des Règlements internationaux).

 

Nos actions vont, dans un premier temps, concerner APPLE société qu’il est inutile de présenter, TOTAL société transnationale classique et la BRI de Bâle, en Suisse.

APPLE: La situation actuelle.

APPLE comme toutes les grandes multinationales usent et abusent de situations de positions dominantes.
Situations initiées par et pour des intérêts privés sous le couvert d’organisations censées bénéficier aux citoyens.
Les initiateurs de la règlementation de l’Union Européenne en sont un exemple. Depuis plus d’un demi-siècle rien n’a été fait pour changer ce système prédateur, qui met en concurrence fiscale les Etats.

Après des décennies de laisser-faire une amende a été fixée à 13 Milliards d’Euros par la commission européenne contre cette société. Elle a payé le plus souvent des impôts sur ses bénéfices inférieurs à 1% et parfois beaucoup moins quand les citoyens payaient le maximum … pour créer et entretenir, entre autres, des infrastructures abondamment utilisées par APPLE pour développer son commerce.

APPLE conteste évidemment la légalité et le montant de cette amende.
Cette multinationale adepte de pratiques humaines détestables pour la gestion de son personnel dans ses usines de certains pays se considère comme une victime.
Elle entend mener une lutte féroce contre cette initiative bien peu soutenue par les Etats.
Même s’ils en sont les victimes.

Ainsi le monde politique français a décidé de refuser d’accepter la part de l’amende qui revient à la France !

Ils ne se font certainement pas beaucoup de souci pour l’avenir, les citoyens seront encore là pour payer les intérêts des budgets déficitaires!


Mais, le temps viendra ou son PDG finira par comprendre que d’être la première multinationale citoyenne lui donnera une aura dont il sera très fier et sera tout heureux d’engranger les bénéfices qui iront avec.

Il nous remerciera mais pour l’instant n’en doutons pas citoyennes, citoyens du monde c’est une lutte épique qui va nous être imposée et qu’il convient de mener avec courage et persévérance.

Les avocats d’APPLE auront toujours des éléments plus ou moins valables, à faire valoir pour. Par certains points cela peut se comprendre, moralement APPLE n’a aucune raison à faire valoir. Un des principes de nos démocraties concerne l’égalité entre les citoyens et particulièrement l’égalité devant la taxation.

L’impôt qui écrase la plupart des classes moyennes européennes est sans commune mesure bien plus important que celui appliqué aux multinationales. Les plus riches ont toujours une multitude d’échappatoires pour payer moins de revenus qui leur servent à payer le superflu quand les autres ne peuvent que subir TVA et autres impôts inégalitaires sur des revenus qui assurent essentiellement leurs besoins vitaux.

APPLE: L’Action.

Pour les citoyens européens APPLE doit payer 13000000000 d’euros.

Cette dette doit être indexée sur le cours de l’or; elle a donc intérêt à la payer le plus tôt possible.

Au prix moyen d’un lingot d’or à 36000 euros cela représente 360 tonnes d’or.
Cet or sera mis à l’abri dans un réseau privé de gardiennage en dehors du système bancaire.
Chaque État européen recevra sa part à la signature du Plan Nation du Monde qui marquera son entrée dans la Société du Troisième Millénaire.

Une tonne d’or d’intérêts tous les trimestres devra âtre ajoutée si la somme n’est pas versée au premier janvier 2018.

Pour APPLE aussi, la satellisation est une solution d’avenir souhaitable.

Apple et L'Europe

https://www.lemarson.com/article/1763/amende-apple-le-mauvais-coup-de-l-europe

http://www.rfi.fr/europe/20160830-ue-commission-amende-apple-optimisation-fiscale-impot-13-milliards-irlande

 




TOTAL: La Communication.

Pour inciter Total à se positionner sur son avenir dans la Société du Troisième Millénaire nous misons seulement sur la communication.

Pour démontrer notre volonté de collaborer et d’éviter toute confrontation nous proposons à TOTAL deux technologies que nous avons développées.
Elles concernent une éolienne à axe vertical (Médaille d’argent au Salon des inventions de Genève) et un principe déposé d’éolienne volante à développer.
Bien sûr, ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan des activités de la société … pour l’instant.
Le but est de démontrer que toutes nos actions sont au premier abord motivées par la collaboration pour éviter les confrontations toujours stériles et négatives.

La satellisation est encore et toujours une option bénéfique pour l’ensemble des acteurs ayant une responsabilité dans la société, la clientèle et les citoyens des pays où est générée l’activité.

TOTAL Le pouvoir des multinationales

 

 

BRI (Banque des Règlements internationaux).

 

Cette banque de Bâle, en Suisse est, contrairement à APPLE ou TOTAL, très peu connue du grand public.
Cela ne l’empêche pas de dicter sa loi dans la politique mondiale en bénéficiant de prérogatives incroyables et tout comme ses clients (surtout les banques centrales) d’une immunité totale.
Ses activités menées particulièrement pendant la seconde guerre mondiale n’inspirent vraiment pas le respect, tout comme celles initiées plus récemment, semble-t-il, contre les populations les plus pauvres en Inde.
Malgré cela nous restons fermes dans nos choix de préférer l’amnistie et de ne pas s’impliquer dans des demandes de poursuites juridiques.
Le but est d’initier un futur fait de Paix et de Progrès le plus rapidement possible.

Les citoyens Suisses ont la possibilité de demander une votation à ce sujet.
C’est pour l’instant le seul angle d’action possible, semble-t-il en attendant de demander à nos banques centrales de se retirer des activités de la BRI si rien ne bouge.




 

 


# BIOSPHERE sur Twitter
@ BIOSPHERE sur Facebook
L'ESPRIT ET L'ART
  • JUSTE AVANT La Dictature
    Patrick VALLOT Artiste Peintre
  • FEMMES Enfin Les Entendre
    Nadège ROSTAN Photographe

  • IL SUFFIRA  D'UN SIGNE
     Jean-Jacques GOLDMAN Chanteur
  • FEMMES Sortir du carcan
    Nadège ROSTAN Photographe



  • MAINTENANT la Connaissance
    Patrick VALLOT Artiste-Peintre


  • NOS MAINS
    Jean-Jacques GOLDMAN Chanteur