Tata & le MIT travaillent sur un catalyseur à bas coût

http://www.enerzine.com/tata-le-mit-travaillent-sur-un-catalyseur-a-bas-cout/10340-2011-03


Le Groupe Tata a annoncé la signature d’un accord avec un chercheur de renommée mondiale, en l’occurrence Daniel Nocera – fondateur de Sun Catalytix – qui affirme avoir découvert un procédé peu coûteux de production d’énergie avec de l’eau.

L’enseignant chercheur et son équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont attiré l’attention de l’industriel indien Tata, lorsqu’ils ont évoqué une technologie de pointe capable de reproduire le processus naturel de la photosynthèse.

Les dispositifs d’électrolyse qui permettent de décomposer l’eau (hydrogène / oxygène) existent bien évidemment sur le marché, mais ils demeurent encore trop coûteux et réclament de l’eau d’une certaine pureté.

Il y a un peu plus d’un mois, les scientifiques du MIT ont réalisé une percée, en plongeant une plaque de silicium artificiel, recouverte d’une solution propriétaire de cobalt et de phosphate dans un bocal rempli d’eau, le tout produisant de l’électricité avec des rendements qui dépassent ceux des panneaux solaires.

Sans dévoiler pour l’instant le détail de ses travaux de recherche (cela devrait faire l’objet d’une publication dans la revue Nature), le professeur Nocera a indiqué en revanche qu’il n’en était encore qu’au stade préliminaire. Mais ce dernier a bon espoir d’arriver à générer suffisamment d’énergie à partir d’une demi-bouteille d’eau (non potable), pour alimenter une petite maison !!

"Nous espérons réaliser un prototype d’ici un an et demi", a déclaré le fondateur de Sun Catalytix, dont les autres investisseurs sont Bob Metcalfe, co-inventeur de l’Ethernet et un ancien directeur de la CIA !

Par ailleurs, il s’attend d’ici à une dizaine d’années voir apparaître sur le marché un système à la fois efficace et économique de production d’énergie propre, accessible à l’ensemble de la population mondiale.

---------------------------

Sun Catalix, un accumulateur d’énergie renouvelable très spécial

http://civilisation2.org/sun-catalix-un-accumulateur-denergie-renouvelable-tres-special/

Publié Par :Sébastien BAGES

Le plus gros souci actuel, n’est pas la production d’énergie, car il existe une bonne centaine de façon de faire, mais réside plutôt dans son stockage et son transport.Sun Catalytixest en train de révolutionner le secteur des énergies renouvelables. La société a créé une batterie à flux qui permet de stocker des heures d’énergie renouvelable en utilisant des matériaux à bas prix.

Sun Catalytix est rejoint actuellement par des dizaines d’autres sociétés qui cherchent à atteindre l’objectif d’un stockage différent. Ce qui fait se démarquer la start-up est la structure chimique du produit, les matériaux bon marché utilisés, et un système économique global en chute libre.

La société conçoit maintenant un prototype de cinq kilowatts de petite taille qui aura une approche différente de la batterie conventionnelle.

L’équipe de l’entreprise estime qu’un grand modèle pourrait être construit pour un peu moins de 300$ (~220€) le kilowatt-heure, ce qui est inférieur à la moitié du coût d’une batterie sodium-soufre. Une des principales raisons à cela, a expliqué le PDG Mike Decelle, est que :

Nous sommes capables de nous approvisionner [en matériaux] à un prix vraiment, vraiment bon marché à la tonne [en provenance de la Chine] en ce moment. C’est à cet endroit que vous aurez accès à ce que vous cherchez et [où vous trouverez] au genre de quantités dont vous avez besoin.

Les composants chimiques et la structure de la batterie sont également notables.

Une batterie à flux traditionnelle contient un métal qui est dissout dans un électrolyte liquide. Le liquide passe à travers un réservoir séparé pour créer un courant électrique, et il y retourne pour conserver la charge. Cependant, le concept de Sun Catalytix utilise des plaques carrées en un composite carbone-plastique. Les électrolytes ne font que traverser les plaques, permettant ainsi d’économiser sur le coût du câblage.

Le composant chimique de la batterie est à la fois pas cher et sûr. Les électrolytes Sun Catalytix sont fabriqués à partir de métaux associés aux ligands qui sont des molécules s’alliant à des atomes de métal. Cela permet une plus grande souplesse de conception et rend le tout plus sûr.
En effet, les batteries traditionnelles contiennent des métaux dangereux qui peuvent corroder les tuyaux et entraîner un risque sérieux en terme de santé et environnemental si déversement. Toutefois, les matières actives dans les batteries de Sun Catalytix sont dissoutes dans une solution quasi-aqueuse qui les rend sûrs en cas de déversement.

Bien que la société soit en forte compétition avec d’autres, Decelle pense qu’ils auront un avantage en raison de leurs normes de sécurité. Ils ont l’intention de tester une batterie XL en 2015 avec près de 16,5 millions de dollars en investissements et plus d’argent au fur et à mesure de leurs avancées.
Cette nouvelle batterie à flux ne sera pas seulement un moyen efficace de stocker l’énergie renouvelable, mais elle sera aussi abordable et sans danger.

# BIOSPHERE sur Twitter
@ BIOSPHERE sur Facebook
L'ESPRIT ET L'ART
  • JUSTE AVANT La Dictature
    Patrick VALLOT Artiste Peintre
  • FEMMES Enfin Les Entendre
    Nadège ROSTAN Photographe

  • IL SUFFIRA  D'UN SIGNE
     Jean-Jacques GOLDMAN Chanteur
  • FEMMES Sortir du carcan
    Nadège ROSTAN Photographe



  • MAINTENANT la Connaissance
    Patrick VALLOT Artiste-Peintre


  • NOS MAINS
    Jean-Jacques GOLDMAN Chanteur