DICTIONNAIRE LAROUSSE : Anomie: nom féminin (grecanomia,désordre)

Désorganisation sociale résultant de l'absence de normes communes dans une société.
(Notion élaborée par Durkheim.)

 

 

«Nous avons plongé la Libye dans l'anomie» :

Macron reconnaît la responsabilité de l'Otan
https://francais.rt.com/international/47787-nous-avons-plonge-libye-dans-anomie-macron-reconnait-responsabilite-otan

2 févr. 2018, 09:56

Description: «Nous avons plongé la Libye dans l'anomie» : Macron reconnaît la responsabilité de l'Otan

Emmanuel Macron en visite d'Etat en Tunisie

Devant les parlementaires tunisiens, Emmanuel Macron a livré un discours très franc quant à la responsabilité des pays occidentaux dans la situation actuelle de la Libye, évoquant en filigrane la question syrienne.

Rarement un chef d'un Etat membre de l'Otan aura été aussi loin dans la reconnaissance de la responsabilité de l'intervention occidentale de 2011 en Libye dans l'état du pays aujourd'hui : lors d'un discours devant les députés tunisiens le 1er février, le président français Emmanuel Macron a déclaré que«l’Europe, les Etats-Unis et quelques autres[avaient]une responsabilité dans la situation actuelle en Libye».

Lire aussi

Description: Saif al-Islam Kadhafi, fils de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, brandit le V de la victoire devant ses partisans et des journalistes à Tripoli, la capitale libyenne, le 23 août 2011.

Le fils de Kadhafi sera-t-il candidat à l’élection présidentielle de Libye ?

«L’idée qu’on règle la situation d’un pays de façon unilatérale et militaire est une fausse idée», a-t-il expliqué sous les applaudissements des parlementaires tunisiens.«Je n’oublie pas que plusieurs ont décidé qu’il fallait en finir avec le dirigeant libyen sans qu’il y ait pour autant de projet pour la suite», a-t-il ajouté, faisant implicitement référence à Nicolas Sarkozy, qui avait engagé la France dans une intervention ayant pour but de déloger Mouammar Kadhafi du pouvoir.«Nous avons collectivement plongé la Libye depuis ces années dans l’anomie sans pouvoir régler la situation», a-t-ilmême ajouté.

Alors que les risques sécuritaires posés par l'instabilité politique et les violences en Libye pèsent désormais aussi sur la Tunisie, le discours d'Emmanuel Macron a pris une résonance particulière . Mais c'est sans doute à la situation en Syrie, dont nombre de chancelleries occidentales ont demandé la démission du président Bachar el-Assad au cours des dernières années, que le chef d'Etat français pensait lorsqu'il a déclaré :«Quoi qu’on pense d’un dirigeant, [on ne peut]imaginer qu’on [puisse] se substituer à la souveraineté d’un peuple pour décider de son futur».

La Libye est plongée dans le chaosdepuis l'intervention occidentale et la chute deMouammar Kadhafi en 2011. Deux autorités se disputent aujourd'hui le pouvoir. D'un côté, le gouvernement d'union nationale, reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli. De l'autre, une autorité exerçant son pouvoir dans l'est du pays, avec le soutien du maréchalKhalifa Haftarqui tient sa légitimité de ses succès militaires sur le terrain.

Lire aussi :Esclavage en Libye : merci l'Otan !

 

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

 

Jamie Dimon, grand patron de JPMorgan Chase, a bien résumé il y a quelques années ce qu'était Davos: "des milliardaires expliquant à des millionnaires la situation des classes moyennes".

 

Esclavage en Libye : merci l’OTAN !

https://francais.rt.com/opinions/45786-esclavage-libye-merci-otan

21 nov. 2017

Description: Esclavage en Libye : merci l’OTAN !© Luc GnagoSource: Reuters

Des migrants ivoriens retournent de Libye à Abidjan

Pour l'analyste politique Bruno Guigue, la politique étrangère occidentale fait, encore et toujours, le grand écart : l'évocation permanente des droits de l’homme se conjugue à la résurgence de marchés aux esclaves.

Une découverte, les pratiquesesclavagistesfilmées par CNN ? On tombe vraiment des nues ? Certainement pas. Le 11 avril 2017, l’Office international des migrations publiait un rapport indiquant que des milliers de migrants transitant par la Libye étaient vendus comme du bétail sur des marchés aux esclaves, avant d’être soumis au travail forcé ou à l’exploitation sexuelle. Cette réalité, tout le monde la connaissait, et personne n’a rien fait.

Les marchands d’esclaves ne sont pas tombés du ciel : ils sont arrivés dans les bagages de l’OTAN

Lorsque Emmanuel Macron a consacré son premier voyage présidentiel à la région sahélienne, on n’a pas le souvenir qu’il ait dit quelque chose. Mais on le comprend : la sécurité des approvisionnements miniers de l’ex-puissance coloniale est une affaire beaucoup plus sérieuse, et on ne va quand même pas perdre son temps avec des broutilles. C’est vraiment dommage, car la France aurait eu beaucoup à dire sur la situation en Libye. Il ne faudrait pas l’oublier : si ce pays est à la dérive, s’il est dépecé par les factions rivales, si la violence y règne, c’est parce que la France et ses alliés l’ont anéanti en 2011.

Lire aussi

Description: Centre libyen de rétention pour migrants africains en vue d'un rapatriement, illustrationEsclavage en Libye : Tripoli ouvre une enquête, Alpha Blondy appelle à «assiéger» les ambassades

Les marchands d’esclaves ne sont pas tombés du ciel : ils sont arrivés dans les bagages de l’OTAN. Sous des prétextes humanitaires fabriqués par la propagande, Paris, Londres et Washington se sont arrogé le droit de détruire un Etat souverain. Ils l’ont remplacé par la loi de la jungle et le chaos milicien. On voit le résultat. Où sont-ils, ceux qui ont décidé de renverserMouammar Kadhafi? On aimerait les entendre, ces visionnaires.Nicolas Sarkozyvoulait faire de cette croisade le joyau de son mandat. «Le chef de l’Etat a fait de l’intervention en Libye un combat personnel. Pour le rayonnement de la France», titreLe Mondele 23 août 2011. Le rayonnement est aveuglant ! Pour Alain Juppé, l’intervention en Libye est «un investissement pour l’avenir». Il aurait dû préciser que cet investissement n’était pas seulement pétrolier. Les esclavagistes le remercient. Eux aussi, ils investissent.

Il faudrait pourtant que les progressistes ou prétendus tels se mettent sérieusement à méditer la leçon des faits

Du côté de l’opposition de «gauche», ce n’est guère mieux. François Hollande approuve le recours à la force contre Kadhafi «parce que, sinon, Kadhafi aurait massacré une partie de son peuple». Qu’il se rassure : pour ce qui est des massacres, l’OTAN a fait ses preuves. Le 21 mars 2011,Libérationdemande à Jean-Luc Mélenchon pourquoi il approuve les frappes aériennes en Libye. Il répond : «La première question à se poser est la suivante : y a-t-il un processus révolutionnaire au Maghreb et au Moyen-Orient ? Oui. Qui fait la révolution ? Le peuple. Il est donc décisif que la vague révolutionnaire ne soit pas brisée en Libye.»

Certains ont beau l’emballer de rhétorique humaniste ou révolutionnaire, l’impérialisme reste l’impérialisme

Il faudrait pourtant que les progressistes ou prétendus tels se mettent sérieusement à méditer la leçon des faits. Car la politique occidentale, c’est toujours le grand écart : on part avec les droits de l’homme et on finit avec le marché aux esclaves. Certains ont beau l’emballer de rhétorique humaniste ou révolutionnaire, l’impérialisme reste l’impérialisme. On peut multiplier à foison les variantes du cache-misère idéologique, le prétendu devoir d’ingérence n’est que le droit que l’on s’arroge à écraser le voisin. C’est le droit du plus fort revu etcorrigé par BHL. Les hypocrites diront que l’esclavage ne date pas d’hier et que cette affaire concerne les Africains, niant la responsabilité du néo-colonialisme. Poussés par la misère, ils sont des centaines de milliers à vouloir franchir la Méditerranée au péril de leur vie. La destruction de l’Etat libyen les a mis à la merci des passeurs qui les vendent comme du bétail. S’ils échappent à leurs griffes, leur calvaire ne fait que commencer. Quel paradoxe ! Victimes d’un monde dual, ces damnés de la terre n’ont d’autre espoir que d’aller traîner leur misère dans les pays qui ont fait leur malheur.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Esclavage en Libye : Tripoli ouvre une enquête, Alpha Blondy appelle à «assiéger» les ambassades

19 nov. 2017, 18:58

- Avec AFP

Description: Esclavage en Libye : Tripoli ouvre une enquête, Alpha Blondy appelle à «assiéger» les ambassades© MAHMUD TURKIASource: AFP

Centre libyen de rétention pour migrants africains en vue d'un rapatriement, illustration

Le gouvernement libyen d'union nationale a déclaré avoir ouvert une enquête pour actes inhumains, alors que les appels à l'action de diverses personnalités se sont multipliés après la diffusion d'un reportage sur la vente d'esclaves à Tripoli.

Le gouvernementlibyend'union nationale (GNA), évoquant des actes «inhumains», a affirmé le 19 novembre qu'une enquête avait été ouverte sur des cas d'esclavage près de la capitale, Tripoli, après la diffusion d'un documentaire sur la chaîne américaine CNN dévoilant des pratiques d'esclavage.

Le gouvernement suit «avec grande attention les rapports des médias sur l'exploitation des migrants clandestins par des criminels»,selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Les faits décrits, qualifiés d'actes «inhumains et contraires à la culture et aux traditions du peuplelibyen[...] font l'objet d'une enquête», toujours d'après le communiqué. «Si ces allégations sont confirmées, toutes les personnes impliquées dans ces crimes seront punies», a encore promis le ministère.

La Libye met en garde «contre les solutions internationales superficielles»

Tout en rappelant «son engagement total et clair» envers la charte des Nations unies, ainsi que son attachement aux textes criminalisant le commerce des personnes, Tripoli a toutefois critiqué la position des pays de la région sur le dossier.

Lire aussi

Description: Illustration : un migrant dans un centre de rétention à Gharyan, ville côtière en Libye, en octobre 2017 (image d'illustration).Libye : CNN filme une enchère aux migrants, vendus comme esclaves pour 400 dollars (VIDEO CHOC)

«LaLibyemet en garde [...] contre les solutions internationales superficielles et stériles qui font en réalité obstacle à ses efforts pour endiguer ce phénomène, ouvrant la voie aux réseaux du crime organisé», a averti le ministère des Affaires étrangères.

L'idée d'installer des centres d'accueil enLibyeavait été avancée fin août, lors d'un mini-sommet à Paris, en présence de pays européens, du Niger ou encore du Tchad. Elle avait toutefois été abandonnée du fait de l'insécurité persistante dans le pays.

Précédemment, le vice-premier ministre du gouvernement libyen d'union nationale, Ahmed Metig, avait déjà publié un communiqué sur Facebook pour exprimer «son mécontentement» quant à «la réapparition du commerce d’esclaves dans la banlieue de Tripoli».

Ahmed Metig avait fait savoir qu'il chargerait «une commission d'enquêter sur ces informations de presse afin d'appréhender et soumettre les responsables à la justice.»

Marché aux esclaves : le reportage qui a mis le feu aux poudres

Un récent reportage de CNN montrant des migrants vendus aux enchères enLibye, et largement partagé sur les réseaux sociaux, a provoqué une forte émotion, suscitant des réactions indignées en Afrique et au sein des Nations unies. On y voit notamment, sur une image de mauvaise qualité prise avec un téléphone portable, deux jeunes hommes. Le son est celui d'une voix mettant aux enchères «des garçons grands et forts pour le travail de ferme. 400... 700...», avant que la journaliste n'explique : «Ces hommes sont vendus pour 1 200 dinars libyens - 400 dollars chacun.»

Le 18 novembre, un millier de personnes avait manifesté à Paris devant l'ambassade de Libye à l'appel duCollectif contre l'esclavage et les camps de concentration en Libye (CECCL) afin de dénoncer les cas d'esclavage enLibye, selon la préfecture de police.

Description: https://pbs.twimg.com/amplify_video_thumb/932167977247625216/img/uX1ulQufGZCe4qeJ?format=jpg&name=small

 

Description: https://pbs.twimg.com/profile_images/955841571345326081/qaf4dp-b_normal.jpgRT France

@RTenfrancais

#Paris: manifestation contre l'esclavage des migrants en #Libye, affrontements sur les #ChampsElysées
+ d'infos Description: ➡️https://francais.rt.com/france/45720-centaines-personnes-ont-manifeste-paris-contre-esclavage-en-libye…

09:47 - 19 nov. 2017

23

64 personnes parlent à ce sujet

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

«Libérez nos frères»,«Libérons l'Afrique», «Nous sommes noirs, nous sommes humains !»pouvait-on entendre comme autant de slogans proférésdevant la représentation libyenne, alors que le rassemblement se déroulait dans une ambiance pacifique mais déterminée. Quelques affrontements ont ensuite eu lieu sur les Champs-Elysées entre les manifestants et la police.

Alpha Blondy appelle à assiéger les ambassades de Libye dans le monde entier

Parmi les appels à manifester, celui du chanteur de reggae et activiste politique ivoirien Alpha Blondy, qui s'est exprimé le 17 novembre dans une vidéo devenue virale sur Facebook.

Lire aussi

Description: Les manifestants étaient nombreux devant l'ambassade de Libye à Paris pour dénoncer le trafic humain des migrants dans le pays.Paris : manifestation contre l'esclavage des migrants en Libye, affrontements sur les Champs-Elysées

Le célèbre musicien s'adressait à tous les présidents de l'Union africaine en ces termes :«Nous, peuples africains qui comptions sur vous pour nous défendre et pour nous protéger, nous sommes surpris et stupéfaits par votre silence devant la situation révoltante, humiliante et inacceptable que vivent vos ressortissants, nos frères, nos sœurs, nos fils et nos filles vendus comme esclaves en Libye.»

Face à l'absence de réponse politique, Alpha Blondy en appelle à la société civile: «Je vous demande d'assiéger toutes les ambassades libyennes dans vos pays respectifs, jusqu'à la libération totale de tous les captifs en territoire Libyen.» Le soir du 19 novembre, son message vidéo avait été visionné plus d'un million de fois.

Lire aussi :Libye : CNN filme une enchère aux migrants, vendus comme esclaves pour 400 dollars (VIDEO CHOC)

 

# BIOSPHERE sur Twitter
@ BIOSPHERE sur Facebook
L'ESPRIT ET L'ART
  • JUSTE AVANT La Dictature
    Patrick VALLOT Artiste Peintre
  • FEMMES Enfin Les Entendre
    Nadège ROSTAN Photographe

  • IL SUFFIRA  D'UN SIGNE
     Jean-Jacques GOLDMAN Chanteur
  • FEMMES Sortir du carcan
    Nadège ROSTAN Photographe



  • MAINTENANT la Connaissance
    Patrick VALLOT Artiste-Peintre


  • NOS MAINS
    Jean-Jacques GOLDMAN Chanteur